Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'archipel de Théo
  • L'archipel de Théo
  • : M'évader, rêver, crier, en un mot écrire ! Modeler la vie avec des mots et les partager avec ceux qui s'évadent, qui rêvent et qui crient. Partager les coups de coeur ou de colère aussi.
  • Contact

Bienvenue

Bienvenue à vous, qui aimez les mots, les voyages et le rêve ...
Je fais mienne cette phrase de René CHAR  : 

"La  poésie me volera ma mort"

encrier2.jpg

Recherche

16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 00:20


(Le) Chagrin d(e l)’amour
(The sorrow of love)


Le chant d’un moineau sur les toits,
La lumière de la Lune et l’entière voie lactée,
Et toute l’harmonie réputée des feuillages,
De l’homme et de son pleur avaient gommé l’image.

Une fille surgit, rouges lèvres en deuil,
Qui semblait la grandeur de ce monde de larmes.
Condamnée comme Ulysse et ses vaisseaux errants,
Et fière comme Priam victime de ses pairs ;

Elle surgit, et alors, la clameur des toitures,
La Lune escaladant la vacuité du ciel ,
Et ce chœur tout entier de feuillages en pleurs,
Ne furent plus qu’image, de l’homme et de son cri.


W.B Yeats

Traduction Jean-Marin Serre/Théo- 2003

Partager cet article

Repost 0
Published by Théo - dans Mes Îles
commenter cet article

commentaires

Théo 18/04/2009 15:39

Un plaisir à traduire ... Faudra que je m'y remette, tiens ... Shelley, Keats, Yeats, Lord Byron ...Merci Nad

Mésange 17/04/2009 01:48

Théo, je me souviens de ces mots là... Magnifique traduction.. Le chagrin d'amour, plus fort que toute immensité, qu'elle soit lune ou lumière, flore ou faune.. Des mots douloureux et combien magnifiques..

Theo 16/04/2009 00:46

Un de mes poètes préférés, dans les poètes de langue anglaise ... Il doit y avoir sa biographie quelque part sur l'Archipel ...Merci d'être venue le saluer, Moun, malgré l'heure tardive

Moun 16/04/2009 00:36

Quel romantisme ! Un seul être vous manque... et le chagrin a les plus grandes difficultés à quitter ces feuilles, à laisser le souffle du vent sécher ces larmes du ciel...La mort sépare toujours ceux qui s'aiment...